HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Terre en crise: Parce que nous refusons de comprendre ...!
Cameroun -Crise
#BalanceTaPute: la chanteuse Mariah Carey accusée de harcèlement sexuels
Arnaque sur internet: 44 000€ escroqués par deux
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape
Horreur: un Africain se fait agresser et arracher les yeux à Bruxelles pour des critiques politques sur facebook!

Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte

Mediamensonges: 5 personnes arrêtées en flagrant delit pendant qu'ils tournaient en égype une fake video d'Alep Les autorités égyptiennes on arreté en flagrant délit  à Port-Saïd, un groupe de 5 personnes qui tournaient des images destinées à être montées en une fausse vidéo d'Alep, pour soit-disant dénoncer les bombardements à Alep par l'Armée Arabe Syrenne. L'information est publiée sur la page facebook du Ministère Egyption de l'Intérieur.
 
 
Dans la guerre médiatique en cours, tous les coup sont permis. La fausse vidéo avait été conçue avec tout ce qu'il faut pour se répendre dans les réseaux sociaux et faire un buzz: une malheureuse jeune fille, en robe blanche tâchetée de sang, tenant un ours en peluche, seule survivante dans les ruines d'Alep détruite...Sauf que dans la réalité, les images sont prises dans un chantier en démolition à Port-Saïd en Egypte, très loin d'Alep, le "sang" est de la peinture rouge et les victimes sont des acteurs participant à une mise en scène. 
 
Qui est à l'origine de la manipulation et pourquoi? Les autorités égyptiennes ne le disent pas, très
Tournage d'une fausse video d'Alep en Egypteprobablement parce qu'elles ne le savent pas. Tous les membres de l'équipe de tournage, ainsi que les parents des deux enfants qui jouaient les victimes ont été arrêtés et seront traduit devant la justice, mais il y a lieu de douter qu'on puisse un jour connaitre les vrais commanditaires, qui pourraient être des agences de communication internationaux ou tout simplement des initiatives locales pour faire un buzz dans les réseaux sociaux. La video a d'ailleurs été retirée après juste quelques heures de la page facebook du Ministère de l'Intérieur.
 
Sur internet de nos jours tout le monde s'adonne à la manipulation. C'est une nouvelle arme de cretinisation des masses à travers les réseaux sociaux et les médias complaisants, tous convertis à des agendas très loin de l'éthique journalistique. On se rappelle il y a quelques années des CD entiers de fausse vidéos de combats et de discours de djihadistes, montées en langue arabe, faisant l'apologie du Djihad contre "les croisés", et supposée venir d'Al Qaida mais qui avaient en réalité été produites par des agences de communication financées par les services secrets américains. 
 
Le 13 décembre 2016, c'est l'Ambassadeur de Syrie en personne qui exhibait devant le conseil de sécurité une image supposée montrer un soldat syrien à Alep en train d'aider une civile. En réalité la photo avait été prise en Irak, plus précisement à Fallujah, et le soldat sur la photo était un soldat irakien.
 

Les images d'un clip de musique utilisée pour faire une fausse vidéo d'Alep

On est habitué à la technique de manipulation qui consiste à récycler à l'infini les images prises dans un théatre A pour illustrer des faits dans d'autres théatres de troubles ou de guerre, mais avec la montée de la fabrication de fausses vidéos, qui sont reprises même par les grandes agences d'information et les grands médias, la désinformation de masse est portée à un nivau jamais égalé, qui envahit les internautes partout, y compris sur les écrans de leurs téléphones portables. 
 
Les grandes sociétés d'information qui gèrent les réseaux sociaux comme facebook, twitter ou google promettent régulièrement de prendre des mesures pour endiquer le phénomène qui, à terme, peut porter atteinte au coeur même de leur business, mais dans la réalité rien ne change. Les dernières mesures annoncées par facebook suscitent même la crainte qu'en réalité, on chercher plus à faire taire le peu de medias alternatifs qui échappent aux manipulations qu'à combattre le mensonge et la desinformation.
L'internaute qui veut rester quelque peu près de la vérité est obligé de se méfier même de sa propre ombre.    
 
 
 
Écrit par Roufaou Oumarou

Le capitaine Guerandi Mbara